En France, un foyer sur deux détient au moins un animal de compagnie. Parmi ceux-ci on compte, par exemple plus de 14 millions de chats et 7,6 millions de chiens. Les NAC (nouveaux animaux de compagnie) ne sont pas en reste avec une estimation de 5 millions d’animaux, surtout des petits mammifères (3,5 millions) et d’autres animaux (1,4 millions : reptiles, araignées…).

Pour autant la souscription d’un assurance santé pour son animal domestique n’est pas (ou pas encore) entrée dans les moeurs : 5 % des animaux de compagnies en bénéficient.

Les compagnies d’assurance, qu’elles soient spécialisées dans les animaux comme SantéVet, AssurVéto, AssurOPoil ou Bulle Bleue ou plus généralistes semblent pourtant tabler sur une démocratisation de ces produits d’assurance et se livrent une concurrence farouche, proposant des assurances aux couvertures très variés, très largement destinées aux chiens et aux chats. Alors, faut-il souscrire à une mutuelle santé pour son animal ?

Les types d’assurance pour animaux

Généralement trois types d’assurances pour animaux

Le montant et le type d’assurance varient en fonction de l’animal assuré (espèce, race, âge, etc.) mais il existe, pour un même animal, plusieurs types d’assurance qui offrent des prestations variées.

Schématiquement, on peut distinguer trois types d’assurances :

  • Les assurances d’entrée de gamme : couvrant (partiellement) en général uniquement les hospitalisations consécutives à des accidents ;
  • Les assurances “medium” : couvrant (partiellement) les frais liés aux accidents et maladies ;
  • Les assurances “premium” : couvrant (presqu’entièrement ou entièrement) les frais liés aux accidents maladies et les frais de préventions.

Les prestations des assurances animaux

Ces prestations peuvent beaucoup varier d’une assurance à l’autre, à l’instar des assurances habitations par exemple. Voici les principaux critères de ces prestations :

  • L’étendue de la couverture : certaines assurances vont, par exemple, couvrir uniquement les hospitalisations, d’autres les opérations de préventions (vaccinations, détartrages, stérilisation, bilans de santé…)
  • Le pourcentage de prise en charge : le pourcentage des frais remboursées est aussi très variable. Certaines proposent des remboursement pouvant atteindre 100 %, d’autres ne dépassent pas les 80 %.
  • Le montant de la franchise : certaines assurances imposent une franchise annuelle et/ou en fonction des types de frais engagés.
  • Le plafond annuel : le montant total remboursé annuellement par les assurances animaux s’avèrent plafonnées. Le montant de ce plafond peut varier en fonction de l’assurance souscrite.

Attention : de nombreuses assurances santé pour animaux imposent des limites d’âge et un animal trop âgé peut ainsi s’avérer “inassurable”.

veterinaire

Les tarifs des assurances pour animaux

Les tarifs mensuels sont, en conséquence, très variables avec des assurances pour jeunes chiens et chats d’entrée de gamme à partir de 6 €/mois environ et premium à partir de 45 €/mois.

Les assurances pour NAC sont généralement bien moins répandues et toutes les compagnies d’assurance, y compris celles spécialisées dans les animaux, n’en proposent pas. En effet, les assurances animaux concernent, dans leur très grande majorité les chats et les chiens. Par ailleurs, il faut bien distinguer les différentes espèces d’animaux placées sous la dénomination de NAC, notion couvrant un éventail très large d’animaux qui ne bénéficient pas tous du même intérêt des assurances. Ainsi, les produits d’assurances pour les serpents, iguanes ou encore araignées s’avèrent beaucoup plus rares que ceux destinés aux lapins, furets ou chinchillas.

Faut-il souscrire une assurance santé animaux ?

Assurer son animal est une décision personnelle qui n’a rien d’obligatoire. Il appartient à chacun de peser le pour et le contre, notamment d’un point de vue financier.

Il est tout de même bon de savoir que tout détenteur d’un animal est légalement tenu par une obligation de soin à son égard (article R. 215-4 du Code rural).

Autre élément important, on estime les frais moyens vétérinaires entre 100 et 300 € pour un chien ou un chat.

Comment choisir une assurance santé animaux

Pour choisir votre assurance santé animaux, vous pouvez comparer vous-même les différentes prestations proposés par les professionnels : tarifs, plafonds, franchise, couverture…

Mais, sachez que, comme pour les autres assurances, il existe des sites permettant de comparer les assurances, comme LeLynx.fr, mutuelle-animal.com, Assurancedesanimaux.fr ou e